Les lotus

Les lotus sont devenus très beaux. Celui qui manquait de vigueur s'est bien rattrapé, même s'il n'a pas encore fleuri. La chaleur faisant baisser le niveau d'eau, je vais les déplacer progressivement sur le plan incliné afin qu'il y ait toujours entre 10 et 20 cm d'eau au dessus du pot.



Le bassin devient très beau...



Vie...

Mon ami Nestor. Il est un peu particulier : une anomalie de sa lèvre supérieure l'empêche de se nourrir facilement. Il reste de petite taille mais se porte très bien et devient très câlin.


Les fourmis se chargent de dépecer les mues abandonnées...

... et les nénuphars sont magnifiques !






La fontaine

La fontaine est enfin terminée. La vanne d'arrivée est entourée de quelques pierres et recouverte d'un plateau de cèdre. La tuyauterie est revêtue de bambou (diamètre 80 mm pour dissimuler la tuyauterie de 40).
Le bambou a été coupé à la longueur souhaitée, les cloisons, accessibles vu le peu de longueur apparent de la tuyauterie, ont été retirée à l'aide d'une gouge, puis le bambou a été fendu dans la longueur.
Mis en place, il est simplement cerclé comme un tuyau de descente de gouttière. Bien assemblé, rien ne bouge. De l'huile de pin protège le tout, mais n'était peut-être pas nécessaire.
La tuile est là pour contenir les éclaboussures : trop de perte d'eau sans elle ! il est prévu une amélioration à ce niveau...

Bassin de Pentecôte !

Le bassin continue son chemin. Il est préservé d'une trop grande abondance d'algues par une solution d'orge et c'est, ma foi, bien efficace. Les poissons vont bien, la population sembla s'être stabilisée, du moins pour l'instant !

                       
Les oiseaux sont toujours très présents, une belle couleuvre d'Esculape profite des heures chaudes, libellules et demoiselles sont nées... Apparemment, les larves ont su se protéger des poissons.

Un des lotus a pris ses aises tranquillement, l'autre peine. Plus petit, il lutte vaillamment pour sa survie.

Les nénuphars sont en fleurs...


Pour les amateurs : les nénuphars sont "Candissima rosea", "Fritz Junge", "Peach Sunrise", "Hever White", et "Odorata Sulfurea".

Les lotus : "Hongbian Yudie" et "Angel Wings". 

Ils demandent tous un terreau assez riche. 
L'année dernière, trop de pouzzolane dans mon mélange a limité leur croissance. Mon jardinage du mois de mars (dans une eau à 10 °) a permis leur bel épanouissement. Pour ce jardinage, j'ai constaté que les "bassines" que proposent Latour Marliac sont parfaites pour les nénuphars et les lotus. J'ai pu les sortir facilement sans troubler l'eau du bassin. Les paniers, eux, me semblent très adaptés à toutes les autres plantations moins délicates.    

Printemps... un an après









Quelques plantations supplémentaires, dont deux lotus. Nous verrons s'ils se trouvent à l'aise.


Avec le soleil, les oiseaux retrouvent le plaisir du bain.


Comme nous ne nous sentons pas près à manger nos poissons nous-mêmes, nous avons invité des ides mélanotes chargés de réguler les naissances : ces jolis poissons très effilés (et très vifs) mangent alevins et oeufs. Nous leur souhaitons bon appétit, pour que se maintienne l'équilibre de ce bassin !