Les margelles, l'assemblage...

Nous commençons l'assemblage des margelles. Elle sont réalisées par sections d'environ deux mètres, faciles à mettre en place. Les planches intérieures sont coupées en biseau, ce qui complique un peu la mise en oeuvre mais présente cet avantage : elles peuvent travailler sans qu'une fente n'apparaisse.

Les planches de dessus, coupées à 43 cm, sont pré-percées, ceci afin d'éviter qu'elles ne fendent. (Pour des vis de 5 mm de diamètre, nous avons percé à 3,8 mm, et fait une très petite fraisure à la sortie du perçage, sous la planche : ça permet de mieux jointer les assemblages). 

L'assemblage se fait sur des tréteaux, la planche fixée à l'aide de cales pour visser bien perpendiculairement. La différence d'épaisseur entre chevron et planche est également compensée soigneusement. Le tout mis de niveau et à la bonne largeur. (Une
bonne mise en place permet de travailler beaucoup plus rapidement!).

Il n'y a plus qu'à visser en espaçant les planches à l'aide d'une pige. Une chute de bois remplit très bien cet office. 
Les plans d'assemblages feront l'objet d'un autre article ! 

Une version simpliflée :
Même mise en place, mais avec planche et chevron à la même longueur, d'équerre, et visser en n'oubliant pas de laisser un espace à l'une des extrémités, pour ne pas se retrouver avec deux planches qui se touchent au raccord !

Aucun commentaire:

Publier un commentaire