L'aménagement du bassin

Enfin, nous y sommes presque ! 
Il nous faut aménager  le bassin. Le but est double : créer des niveaux de plantation permettant l'implantation des plantes de marécages immergées, de nénuphars, voire de lotus l'année prochaine, et de permettre à toutes sortes de bestioles un accès et surtout une sortie du bassin sans problèmes, notre dernier plongeur clandestin étant un chevreuil (heureusement sauvé par la bâche à bulle !)

Nous avons donc créé deux plateformes, sur une charpente robuste, tant pour la solidité que pour une dégradation plus lente :
Section des chevrons, 8 x 10 cm, en bois vert, du douglas de bonne qualité.
Planches de cèdre de 27mm, en bois vert également.

Erreur, nous aurions du prendre du peuplier fraîchement coupé qui, immergé, est imputrescible : le cèdre, et en règle général les résineux, sécrètent des terpènes toxiques pour les organismes aquatiques. La seule source que nous avons trouvée à ce sujet peu étudié : "INRS Les agrosolvants"

Une des plateforme avancera jusque devant le skimmer afin de récupérer les petits animaux et insectes qui dérivent avec le courant quand la fontaine coule. Elle est à 40 cm sous le niveau maximum du bassin et portera souches, troncs et plantes qui permettront leur sauvetage. 

La plus grande plateforme, 35cm sous l'eau, est prolongée par un plan incliné qui permet un accès facile à l'ensemble du bassin pour prendre soin des plantes. Le choix d'une pente a été déterminé par notre ami chevreuil: il pourra reprendre pied facilement. Des liteaux transversaux éviteront, nous l'espérons, des glissades intempestives.
Un second plan incliné arrivera à fleur de margelle. 

Le skimmer a été protégé d'une grille en inox fine qui permettra d'éviter les risques d'aspiration des petits animaux. La bonde de fond est fermée par un revêtement mince en caoutchouc recyclé (tapis de protection pour barbecue), que nous avons aussi placé sous les appuis des plateformes.

Aucun commentaire:

Publier un commentaire